Mon site SPIP

logo du site
  • Mon site SPIP

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Aix-Noulette est une commune de 3 900 habitants qui présente une superficie totale de 10 km², une densité de 367hab/km² ; elle est située à une altitude de 70 m (Longitude : 2.710556 E ; Latitude : 50.426945 N)

Elle appartient au département du Pas-de-Calais et fait partie de l’arrondissement de Lens et du Canton de Sains-en-Gohelle.

A mi-chemin entre Béthune et Arras, nous découvrons Aix-Noulette, blotti au pied de la verdoyante colline de Lorette et situé à la limite du Bassin Minier.

Cette commune, qui doit son nom à l’eau, source de vie "aqua" pour Aix, "noué" c’est-à-dire "terrain noyé" pour Noulette, mérite que l’on s’y attarde, tant ses paysages et ses pierres ont de secrets à révéler.

D’aucuns prétendent que Aix, dont un site très ancien connu sous le nom de "Villa d’Uzon" se cache dans les bois, fut la capitale de la Gohelle, pays englobant de nos jours la région de Lens. Le "vieil Aix" nous fait découvrir un vestige majeur des premiers temps de la féodalité : la motte féodale dite "d’Ech’Catez"sur laquelle devait jadis s’élever une construction défensive en bois entourée d’un fossé.

Au Moyen-Age, le village compta de nombreuses seigneuries dont Noulette, où le château fut rebâti après la première guerre mondiale sur les ruines d’une ancienne forteresse, la "pairie d’Aix", tenue au XV è siècle par l’illustre et royal lignage des Bourbon-Carency, et le parvis d’Aix. C’est par la volonté d’un seigneur de ce dernier lieu, le richissime chevalier et puissant gouverneur de Béthune Gilles de Lens, que fut agrandie au XV è siècle l’église St Germain. Cet édifice exceptionnel, classé monument his-torique, comprend trois nefs qui lui confèrent la forme particulière d’une "église halle". Son maître d’oeuvre ne fut autre que l’architecte du beffroi d’Arras.

1789 : c’est la Révolution.

1790 : le premier maire d’Aix, qui ne fit plus qu’un avec Noulette l’année suivante, fut élu dans l’église qui, trois ans plus tard, servit d’atelier de salpêtre. De son passé agricole, le village a conservé ses vieilles fermes, parfaite expression du style architectural rural du pays d’Artois, des maisons basses des modestes manouvriers, aux murs de torchis, aux "censes" à cour carrée fermée des cultivateurs plus riches, mariant la pierre blanche et la brique rouge. La ferme dite des Houillères et son porche monumental fut achetée en 1913 par les Mines de Béthune qui voulaient ainsi éviter tout ennui d’affaissement, le sous-sol étant à l’époque exploité. Elle nous renvoie au passé industriel de la commune : le charbon, les mineurs de fond, la "Cité 10" sur la route de Béthune, mais aussi la bière, la brasserie dont un cultivateur bullygeois, Floride Brasme, devint propriétaire. Celui-ci acheta en 1892 un terrain sur lequel il fit construire un remarquable bâtiment en "blancs", qui servit de malterie jusqu’en 1936.

Dès 1914, cet édifice devint un des premiers postes de secours de la Croix Rouge mis en service près du front.

De la grande guerre 1914-1918, Aix-Noulette a conservé de nombreux et douloureux souvenirs. Au commencement du conflit, de sévères combats y furent livrés ; l’église fut sérieusement en-dommagée en 1915 avant d’être rebâtie en 1927.

Le village fut cité à l’ordre de l’armée donnant droit à la Croix de Guerre.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF